mercredi 23 avril 2014

Neat Neat Neat #36, tu plaques un accord, ça fait Twang, et hop, tu joues de la musique.

Le punk a répété les attitudes mêmes qu'il dénonçait (ennui et indifférence) et nous attendions qu'un groupe se pointe qui, au moins, se donne la peine de se soucier de quelque chose. (Lester Bangs, New Musical Express, décembre 1977)

https://soundcloud.com/chris-damned/neat-neat-neat-36-tu-plaques-un-accord-ca-fait-twang-et-hop-tu-joues-de-la-musique
  Pour télécharger l'émission en qualité optimale, cliquer sur l'image
(valable jusqu'au prochain numéro)

video
écoute directe ici


1 - BITTER SWEET KICKS - Putain De Merde - LP Beast Records -
De la pure poésie Australe d'entrée de jeu dans NEatX3, avouez que vous en rêviez !
Après une précédente sortie chez Beast records remarquable et remarquée, les BITTER SWEET KICKS enfoncent un peu plus le clou... Après des apparitions live détonnantes, il semble bien qu'ils souhaitent marquer encore plus les esprits sur disques ! Ici, on est preneur.





2 - JON SPENCER BLUES EXPLOSION - Do You Wanna Get It - Jukebox Explosion/Rockin' Mid-90's Punkers!, In The Red Records -
Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous mais pour moi, le JSBX a toujours été l'objet d'une fascination / répulsion. Début 90's, j'étais plutôt bien contents de les avoir comme faire valoir d'un son, d'une attitude, d'une forme d'extrémisme musical revendiqué (voir "Crypt Style"). Puis, comme il leur avait été collée cette étiquette "Indie", j'avais gardé une oreille sur le groupe en abordant une certaine méfiance. Cependant, il faut bien leur avouer une certaine constance, même si leur discographie est digne d'un grand 8 américain. Ici on les retrouve sur une compilation portée par In The Red, le label qui ne manque pas de références, avec une bonne partie des singles réalisés dans le cadre du "Jukebox serie"  du label justement, et avec une pochette qui se veut un hommage à "Back from the grave". Les voilà ici en compagnie de Dr John au piano. De quoi apporter une autre forme de reconnaissance, n'est ce pas.



3 - THE RINGS - I Wanna Be Free - Comp There is no Such Thing as Society (Get a job, get a car, get a bed, get drunk !)
Underground punk and post-punk  in the UK 1977-81, Vol.2, Soul Jazz Records -
S'ajoutant avec brio à la série des compiles "Killed by Death", qui pour moi restent bien au dessus même si elles sont moins documentées, Soul Jazz records joue les complétistes en sortant un double LP de singles qui sont comme autant de témoignages d'une époque où le DIY rock'n'roll connut ses heures de gloire. Ici le sujet est cette vague punk rock (appelée aussi New Wave) où les singles, véritables faits d'armes revendicatifs poussaient à tous les coins de rue. On retrouve le 1er single étiqueté "punk" sorti chez Chiswick records. Le groupe est mené par un ex Pink Fairies et ils n'ont sorti que ce single. Dans le même temps, le label préparait la sortie d'un autre groupe : Motörhead.


4 - THE DAMNED - New rose - 7" Stiff Records -
Vu l'ambiance, repiquer à ce 1er single punk anglais historique pourrait presque s'imposer. Même si on se méfie ici de ce qui peut être trop facile, y'a pas de mal à se (re) faire du bien ! Que de vocations grâce à cette ambiance plutôt créatrice que réellement destructrice.
Normal qu'on ne s'en remette pas !





5 - THE CIGARETTES -  They're Back Again, Here They Come - Comp There is no Such Thing as Society (Get a job, get a car, get a bed, get drunk !)
Underground punk and post-punk  in the UK 1977-81, Vol.2, Soul Jazz Records -
Second extrait de cette compile tournée vers le punk anglais avec ce groupe formé en 1978 qui, si ils singent admirablement les vocaux à la Rotten, semble pour autant plus proche du côté pop des Buzzcocks. Le groupe a sorti un EP en plus de ce single qui sonne "so British" !


6 - BORN IN FLAMES - Harmony in my Head - Blast of Rock'n'roll for a good cause comp, Rockers contre le sida Records -
Les BUZZCOCKS que l'on retrouve à travers cette chouette cover personnalisée par les défunts (mais toujours dans nos coeurs !) Born in Flames, de Rennes. Le morceau est certes bon, donc difficile à descendre, mais quand même, quelle personnalité !




7 - RANDY - Cheap Thrills - Welfare Problems, Burning Heart records -
D'abord formés autour d'un son hérité de groupes comme NOFX, les suédois de Randy ont su convaincre en mêlant ensuite un punk rock, plutôt d'obédiance 77, à un son garage tout en réussissant à ne pas faire dans le cliché. C'est plutôt réussi et cet album est devenu un classique.



8 - THE NERVES -  TV Adverts - Comp There is no Such Thing as Society (Get a job, get a car, get a bed, get drunk !)
Underground punk and post-punk  in the UK 1977-81, Vol.2, Soul Jazz Records -
Formés en 1978, le groupe profita du succès du label, qui venait de sortir le groupe UB40, pour sortir ce single d'obédiance pop (ben oui). Un son qui marque bien l'époque aussi. Nerves, Adverts... hum,hum !



9- THE CHECKERS - Bad Girl - Make A Move, Teenacide records -
Mélant le meilleur de la power pop aux sonorités punk rock made in 78/79, on a l'impression avec les Checkers américains, de retourner à la grande époque du Blondie originel, ne faisant pas de concessions, mais possédant un mot d'ordre du genre : "Fun fun fun" !! Pas besoin de préciser que ce groupe, qui a sorti deux albums sur ce label, fait partie des "valeurs sures" de votre hôte. Bienvenu(e), donc.

10 - THE BRIEFS - Big dog - Hit After Hit, Dirtnap records -
Retour du punk rock en 2000 : vélocité, humour, guitare acérées, beats explosifs.
Ouaip, les Briefs en sont bien le symbole avec leur punk rock originel décomplexé...
Dans une autre vie, sur un autre blog, j'avais du écrire un article là-dessus (cherchez bien !)
En attendant, ils méritaient bien une place par ici, avec cet extrait de leur 1er album.



11 - LISA AND THE LIPS - Push - Self title LP, Vicious Circle Records -
Forgé dans la meilleure Soul du groupe dont sont issus Bob Venum et Lisa Kelikaula, j'ai nommé les Bellrays, Lisa and the lips c'est Hammond, Wurlitzer, piano, vieux amplis à lampes, pédales, cuivres… 10 titres écrits par Lisa, Bob, Pablo « Funky » Perez et Henrik Widen (suédois, membre des Diamond Dogs), rapatriés de l’autre côté de l’Atlantique
pour y être mixés et masterisés. Pensez qu’ils sont huit ! La grosse artillerie, le grand jeu ! Chaud Bouillant big band funk qui carbure à l'énergie. Adorables !




12 - THE BELLRAYS - Have a Little Faith - Meet the Bellrays, Telstar records -
On retrouve d'ailleurs les fameux Bellrays avec une version moins léchée, enfin, sonnant plus "brut"ou moins "arrangée"  de leur tube popularisé en 2006 sur l'album éponyme.
Il s'agit là d'un bonus track du CD sorti en 2002 compilant les albums “Let It Blast” et “Grand Fury”. Et, on préférera toujours les Bellrays à Lisa and the Lips, pour leur côté plus"mordant" et
moins conventionnel... 
(j'ai pas dit moins commercial).


 13 - THE ROYAL PREMIERS - Alright - Friday Night Curse, Kizmiaz records -
Le groupe nantais qui file des fourmis dans les jambes, celui qui vous plonge dans une faille
spatio-temporelle remontant les joyeuses 60's... Ouaip, franchement vu la pêche qu'ils distribuent on serait bien bête de les louper ! Après un single et un EP, voici l'album ! Merci Kizmiaz...  Kiss, Kiss !





14 - CUTE LEPERS - Smart Accessories - Smart Accessories, Damged Good Records -
Transition idéale pour passer d'un son groovie au retour à la réalité punk / Power pop de ce numéro. Attention, les Cute Lepers ne possédent pas qu'un tube, mais celui-ci mérite l'attention de Tous car il est universel ! Le punk mène à tout, même à la power pop d'exception ! Un titre que même les Fleshtones  au hasard, auraient aimé écrire ! Le plus anglais des groupes américains !




15 - THE SKUNKS - Earthquake Shake - Kill The Hippies ! Kill Yourself ! The American Nation Destroys its Youngs
Underground punk in the United States of America, Vol.1, Soul Jazz Records -
Formé fin 1978, ce groupe américain originaire d'Austin n'a pas eu une durée de vie super longue, mais au moins, on a pas eu le temps de s'ennuyer ! Ce 1er single a été enregistré dans le garage d'un pote pour 10 dollars... Et ce morceau semble être le meilleur truc qu'ils aient pondu.

16 - BULLDOZER - J'suis punk - Riot and Dance, Comp Killed By Death #200 -
Humour potache, treizième degré, tout le résumé d'une idéologie  en un seul morceau !
On laisse l'aspect politique au Clash, nous on préfère danser et se marrer ! Certains français
avaient bien compris le truc... Même en venant de la variété.


17 - THE LEWD - Kill yourself - Kill The Hippies ! Kill Yourself ! The American Nation Destroys its Youngs
Underground punk in the United States of America, Vol.1, Soul Jazz Records -
Formé en 1978 à Seattle, les Lewd ont fait la première partie des RAMONES en 78 puis ont glissé doucement vers la tendance hardcore du punk en émigrant à San Francisco en 1979. Ils n'ont enregistré qu'un EP 3 titres et un album avant de se séparer en 1982.


18 - LA FLINGUE - Tue Ta Jeunesse - Pop Fracture, P-Trash records / Crapoulet records -
Troisième tome du gang marseillais avec son frontman hyper actif Olivier Gasoil. Des textes
profonds et engagés, de la rigueur et du bon sens... Naaaan, j'déconne !


19 - 999 - Obsessed - Concrete, Albion records -
Les meilleurs potes du Clash vieillissent bien sur cet lp sorti en 1981 où ils retrouvent leur batteur originel qui a survécu à un grave accident de voiture aprés un stand-by de plusieurs mois. Formés depuis 1976, sous diverses appellations avant de se fixer sur 999, le groupe joue un rock 'n'roll dur, racé et élégant avec un brin d'humour toujours bienvenu. Surement ce qui le fait traverser les âges sans paraître daté. Ce cinquième album n'a pas à rougir face à
ses prédécesseurs plus marqués par la vague punk anglaise de 1977. En plus le morceau sonne comme une sorte d'hommage au groupe The Shadows...


20 - THE KNOTS - Action - Kill The Hippies ! Kill Yourself ! The American Nation Destroys its Youngs
Underground punk in the United States of America, Vol.1, Soul Jazz Records -
Complétement influencés par les New York Doll ou les Heartbreakers par la suite, voilà un groupe qui aurait pu perdurer si son frontman n'avait pas été décrit comme un toxicomane et de criminel par le fondateur du groupe Joey Pinter. Ce que Seymour Stein, Sire records, prit très au sérieux au point de les refuser sur son label. Pourtant, quelle classe ! Grosse perte pour le Rock'n'roll ! Un morceau repris par les New Bomb Turks à l'époque où ils étaient encore les bienvenus sur Epitaph records et plus près de nous, par les SPLASH 4 ! L'autre morceau du single dont est tiré ce morceau n'est pas mal non plus !

21 - THE SENDERS - Fat Face - Outrageous and contagious, Devil Jukebox records -
Enregistré live au CBGB's, voilà bien un original du groupe qui démontre à quel point rythm'n'blues, pub-rock et punk rock peuvent cohabiter sans problèmes ! Notre français expatrié aux US préféré commence à nous manquer car on na plus beaucoup de nouvelles depuis la parution de son excellent livre  "Au-delà de l'Avenue D". Ici, on peut apprécier toute sa "gouaille" et le morceau est diablement bon ! Flip, on ne t'oublie pas !




22 - HIPBONE SLIM AND THE KNEETREMBLERS - I'm YourTalisman - Beast Records -
On s'enfonce dans le bayou pour une ballade empoisonnée et charmeuse. Hipbone Slim et
ses trembleurs de genoux nous font claquer des dents et palpiter du coeur ! Grandiose !




23 - THE CRAMPS - All Women Are Bad - Stay Sick ! Big Beat records -
Un petit détour Crampsien, une fois n'est pas coutume, histoire de se remettre en oreille un groupe essentiel de la grande histoire rock'n'roll... Toujours eu un petit faible pour cet album produit par Poison Ivy. You're not so bad, baby !!




24 - BIRDS ARE ALIVE - Can't Find My mind - Cramped! Ep, Kizmiaz records -
Le one man band nantais reprends un morceau du Psychedelic Jungle historique.
Toujours tiré de ce fabuleux EP book réalisé par le label nantais lui aussi... Super cover.
Cramps un jour, Cramps toujours ?


25 - WEIRD OMEN - It's up to you - Last train for love, Beast records -
Quelle belle galette que voilà ! Et on reste dans l'ambiance s'il vous plaît ! Ce trio de Limoges
a de quoi péter toute la porcelaine de mémé (ouais, je sais...) avec des membres qui ont ou jouent encore dans diverses formations telles que King Khan & the Shrines, Bee Dee Kay & the Roller Coaster ou Lost Communists  pour ne citer que les plus connues !! Ambiance 50's, avec un soupçon de pop (bien vu !)...  A suivre !




26 - HEAD ON - Rock in my bones - Changing Shape, Beast records -
On reste chez la bête pour célébrer la sortie du nouvel album des HEAD ON.
Enregistré, produit et mixé par Pete Ross que l'on retrouve aussi comme musicien. Une compo des 6Ft Hick si chéris se glisse même sur la galette...   Des textes écrits ou co-écrit avec Suzy Sapphire, des musiciens qui viennent prêter main forte...Mais on y reviendra car cet album, est diablement bon ! J'ai choisi ce morceau, soutenu par le sax de Fred "Rollercoaster" (voir au dessus !) qui collait bien à l'ambiance de l'émission.




Notez bien : Les photos illustrant les extraits de compiles Soul Jazz n'ont rien à voir avec les groupes. Elles ont été choisies car elles collent bien à l'ambiance. 

En vedette : 

video